mon blog de geek...

Elon Musk envoie sa voiture vers Mars

Un roadster Tesla dans l'espace
Elon Musk, le milliardaire fondateur de Testa et Space X défraie une nouvelle fois la chronique cette semaine. En effet, il a réussi un double coup de pub pour ses deux entreprises en envoyant un cabriolet Testa dans l’espace à l’aide d’une de ses fusées.

Une prouesse technologique

Cet événement prévu depuis plusieurs mois, s’annonçait assez spectaculaire. Au delà du coup médiatique, il faut noter qu’il s’agit d’un exploit assez impressionnant pour une entreprise privée qui n’existe que depuis à peine plus de 15 ans. Aujourd’hui, son pdg est capable de réaliser ce que la NASA et le public n’a jamais su faire : lancer dans l’espace une fusée réutilisable.

Elon Musk, longtemps qualifié de doux rêveur a pour ambition (entre autre), rien moins que de coloniser l’espace en général et Mars en particulier. Il devient rapidement millionnaire en rencontrant le succès dans la plupart des entreprises qu’il a créé, souvent revendues (en 2002 Paypal est vendue 1.5 milliards de dollars à eBay).
retour des étages de Falcon Feavy
Il fonde alors Space X avec pour objectif de réduire les coûts de lancement dans l’espace et d’en permettre ainsi la conquête. L’entreprise développe les lanceurs Falcon 1 puis 9 et ravitaille aujourd’hui la station spatiale. C’est un peu plus de trois ans après la création de l’entreprise qu’a lieu le premier lancement. Et le premier vol réussi intervient en 2008 soit 6 ans seulement après la création de Space X !

Fin 2015 une Falcon 9 permet de placer en orbite 11 satellites de communication mais surtout le premier étage parvient à revenir sur terre et à se poser en douceur. Et en mars 2017 un étage ainsi récupéré peut être réutilisé ce qui valide le modèle économique.

Et enfin, le lanceur lourd Falcon Heavy est lancé cette semaine pour la première fois. Composé de 3 premiers étages il permet de lancer une charge utile allant de 26 à 63 tonnes.

Mais aussi un coup médiatique

Bien évidemment, ce lancement est aussi un formidable pied de nez au reste de l’industrie aérospatiale. Ses concurrents qui le prenaient de haut il y a peu commencent sans doute à s’inquiéter. l’année dernière Space X a réussi 18 lancements contre 11 pour Arianespace. Le concept de fusées réutilisable est désormais validé techniquement et le carnet de commande est plein avec environ soixante-dix lancements représentant un montant de plus de 10 milliards de dollars.

L’envoi de la voiture personnelle d’Elon Musk est aussi une formidable publicité pour Testa, la marque suscitant parfois des interrogations sur le lancement de son prochain modèle.

La Tesla Roadster positionnée sous la coiffe de la fuséeEn décembre, compte tenu du risque d’échec d’un premier lancement, Musk déclare que la charge utile sera « la chose la plus idiote que nous puissions imaginer ». Il annonce qu’il lancera une voiture ce qui est d’abord pris pour une plaisanterie. Mais elle a bien été lancée mardi dernier !

La voiture est « conduite » par starman, un mannequin en combinaison spatiale (conçue aussi par Space X). Elle est équipée de caméras destinées à filmer le vol. Pour compléter le coté geek, l’autoradio diffuse la chanson space Oddity de Davis Bowie, un exemplaire du Guide du voyageur galactique est dans la boite à gants et le message « Don’t Panic » tiré du livre est écrit sur l’écran de l’ordinateur de bord.

La voiture vole donc actuellement, non pas en orbite autour de la terre (il y a déjà assez de débris qui la polluent), ni même en direction de Mars, mais en orbite autour du Soleil. Un voyage qui pourrait bien durer quelques centaines de millions d’années. Je n’ose imaginer l’état de la voiture qui sera immanquablement heurtée par suffisamment de micro météorites pour finir en ruines…

Le dernier tweet de starman : et oui, les batteries d’une Testa ne sont pas infinies !

Si ce n’est pas la première voiture à « circuler » dans l’espace (ne pas oublier les rover restés sur la Lune ou Mars) c’est sans doute aujourd’hui la plus rapide avec une vitesse estimée à plus de 10 000 km/h (avec une pointe à 120 000 km/h selon le point de sa trajectoire)
Et pour voir la vidéo en direct :

1 Commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *