mon blog de geek...

Ségolène Royal au Times : « Les capitalistes doivent être effrayés. Il n’y a pas d’alternative. Ils ne peuvent disposer des gens selon leurs désirs. Ils doivent rendre des comptes… »

Déjà que Hollande n’aime pas les riches, avec le couple à l’Elysée on est reparti comme en 81…

On entends souvent dire qu’elle n’a pas d’idées (sur l’entrée de la Turquie dans l’Europe : « Mon opinion est celle du peuple français, puisque c’est le peuple français qui doit se prononcer »). C’est probable, mais je pense aussi qu’elle préfère rester évasive pour ne pas nuire à sa candidature et garder son profil lisse. Elle se lâche davantage quand elle parle aux medias étrangers et quand elle s’exprime c’est assez inquiétant.

Un coup à gauche (supprimons les aides aux entreprises qui embauchent des CNE !), un coup à droite (les délinquants dans des camps militaires !). Il lui maintenant ratisser à gauche pour gagner l’investiture socialiste face à Fabius et DSK. Ce qui ne l’empêchera pas selon moi de se faire écraser lors des débats. Fabius et DSK sont beaucoup plus à l’aise dans ce genre d’exercice (Si Royal laisse déjà entendre qu’elle ne participera pas à tous ce n’est pas pour rien). Et si elle est investie par le PS, Sarkozy n’en fera qu’une bouchée. Si elle n’est pas capable de réagir sereinement à ce qu’elle perçoit comme une critique par une jeune socialiste, elle s’effondrera face au patron de l’UMP.

On la présentait comme une espèce de Blair française, souhaitant moderniser le parti socialiste et le pays. C’est oublier qu’elle n’est pas beaucoup plus ‘moderne’ que les éléphants. C’est en fait, une apparatchik du parti socialiste qui y a fait toute sa carrière depuis 1982. C’est parachutée par Paris qu’elle s’implantera dans les Deux-Sèvres.

Ses idées économiques sont parfois européennes, parfois socialistes (!). Apres avoir voté oui au référendum sur la constitution, elle a récemment proposé « de supprimer les aides européennes aux entreprises qui délocalisent d’un pays européen vers un autre« . Pour une avocate, diplômée de Sciences-Po et de l’ENA, elle semble ignorer que l’Europe s’est construite justement sur l’abolition « des obstacles à la libre circulation des marchandises, des personnes, des services et des capitaux. » (article 3)

Je la verrai bien dans quelques mois, candidate désignée par son parti, perdre pied face à Sarkozy. Pour celui ci, Ségolène est a coup sur l’adversaire idéal !

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *